Trimaran de sport Weta

Compte rendu : Régate des Zèbres

17.04.2012

18 Wetas sur l'eau pour un week-end venté lors de la dernière Régate des Zèbres

Une flotte Weta nombreuse, la plus nombreuse de toutes celles représentées lors de cette 20ème édition de la Régate des Zèbres, avait répondu à l'invitation de Franck-Yves Escoffier et de la SNBSM.

La météo, qui annonçait un vent montant progressivement jusqu'à 6 Beaufort au cours du week-end, avait vu juste. Pétole le Samedi matin, puis des conditions sympathiques et maniables pour la première manche, entre Plouer-sur-Rance et la tourelle des Zèbres, enfin du vent fort et des rafales pour la journée de Dimanche.

Briefing de pré-course :

Pour les Wetas, tout a commencé par un briefing détaillé du parrain de l'association Weta Classe France, Franck-Yves Escoffier, assisté du jeune et talentueux Georges : rappel des règles de course, tactique de départ, réglages du bateau et navigation dans la brise, parcours, rien n'a été oublié. On n'a pas souvent la chance d'avoir un coach de ce niveau, et les questions étaient donc nombreuses. Merci à Franck-Yves et à Georges pour leurs explications claires et détaillées !



Samedi : Aller-retour jusqu'aux Zèbres :

Mise à l'eau en début d'après-midi pour une manche qui nous emmenait, en compagnie de la flotte des croiseurs, jusqu'à la tourelle des Zèbres, proche du barrage de la Rance. 18 Wetas à mettre à l'eau sur une cale, cela prend un peu de temps ! L'entraide et la bonne humeur aidant, cela fut fait quand même rapidement, et tout le monde put prendre un départ dans de bonnes conditions.



Le vent montant, quelques rafales pouvaient surprendre certains des équipages encore un peu rouillés au sortir de l'hiver. Franck-Yves et Kevin Escoffier étaient immédiatement en tête, suivis de près par Arnaud et Dominique. Le passage des ponts, avec leurs variations brutales de vent, donnait un peu de fil à retordre à d'autres, et la flotte était déjà un peu étirée au passage devant Saint-Suliac. Un long bord de près jusqu'à la tourelle des Zèbres était l'occasion d'un dessalage pour Dominique, qui perdait ainsi le bénéfice de son bon début de parcours. Certains se laissaient tenter par l'envoi du gennaker, mais réalisaient trop tard que le gain en vitesse obtenu ne compenserait pas le contre-bord rendu nécessaire pour passer les Zèbres.



Retour au portant, avec en tête une poursuite serrée entre Franck-Yves et Kevin, dans un vent qui continuait à monter. Votre serviteur a failli connaître son 1er dessalage du week-end, avec un planté mémorable, mât à l'horizontal, et un rétablissement qui a tenu du miracle. La bonne solution dans ces conditions : rester sur la coque centrale, très reculé, et naviguer assez abattu. Le portant devient alors très confortable, et les vitesses atteintes ont surpris plus d'un équipage de monocoques croisés !

Dimanche : 6 Beaufort !

Après une soirée chaleureuse et animée sous la grande tente plantée par la SNBSM au port de Plouer-sur-Rance, la flotte Weta se retrouve Dimanche matin pour un constat peu encourageant : il fait froid, le ciel est gris et le vent souffle fort. Après une rapide concertation, et au vu des bonnes rafales qui courent sur l'eau, la plupart des équipages décide de se recomposer : quitte à laisser quelques Wetas à terre, naviguer en duo plutôt qu'en solo semble être la bonne solution. Départ donc, et premier dessalage pour moi : un virement précipité pour éviter un croiseur venu virer au moteur sous mon nez,  l'écoute de grand-voile au taquet trop longtemps, et hop, à l'eau !



Une bonne occasion de démontrer devant témoins, que oui, on peut ressaler un Weta seul et sans assistance : ouvrir le bouchon d'un des flotteurs, le faire couler, puis s'appuyer sur la dérive pour finir de redresser le bateau. Je repars donc, flotteur sous le vent toujours ouvert, on verra cela après avoir passé la ligne d'arrivée de cette 1ère manche.

Deux autres manches à courir sur un triangle mouillé devant Saint-Sulliac, et toujours ces rafales violentes. Tout le monde se prend néammoins au jeu, et les départs deviennent de plus en plus serrés : "practise makes perfect" ! L'habitude (re)venant, et peut-être aussi l'envie de rentrer se mettre au chaud, on navigue maintenant mieux et plus vite, en gérant les surventes à l'écoute de grand-voile sans perdre de vitesse. Le dernier bord de portant, pour repasser les ponts et retrouver la rade de Plouer-sur-Rance est avalé en un clin d'oeil. La corne d'arrivée, retour à la cale, non sans avoir dessalé une 2ème fois, sans "aide" extérieure cette fois-ci !

Tout le monde est bien rentré, un peu fatigué certes, mais content d'avoir tâté de la brise. C'est aussi cela l'intérêt de la régate : on sort parfois un peu de sa "zône de confort" pour repousser ses limites, et gagner de l'expérience. En groupe, dans un environnement sécurisé, c'est une excellente façon de progresser, pour tirer le maximum de ses navigations tout au long de la saison.

Un grand merci à la SNBSM pour son accueil, à Franck-Yves et Kevin Escoffier pour leurs conseils et leur bonne humeur, à Christophe, notre référent local pour l'organisation, et bien sûr à tous les propriétaires de Wetas venus parfois de loin.

Et à l'année prochaine !

 
 

France

InnoVoile SAS

Weta Marine France
fixe     02 96 22 21 41
mob.   06 70 60 46 46
mail    info@weta.fr